Pourquoi les investisseurs perdent en trading et échouent dans la vie? Quels sont les clés de la réussite en trading?

Voici la transcription, dans les grandes lignes avec un traduction relativement fidèle, d’une conférence donnée le 29 septembre 2018 par Ross Williams gérant chez Millennium Partners LLP et gérant pour compte propre et pour des investisseurs privés. Vous pouvez l’écouter en version originale dans la video ci-dessous :

« Nous ne sommes pas particulièrement intéressés par les raisons pour lesquelles les gens sont nuls en trading et dans la vie. Nous sommes intéressés par ceux qui réussissent.

Parcours

J’ai commencé à trader les actions au début des années 90. J’ai déménagé à Londres à l’âge de 22 ans. Premier vrai emploi à la CIBC. J’ai été un trader d’obligations, tous les produits dérivés à revenu fixe. J’ai été recruté par Bear Stearns et je suis devenu prop trader puis j’ai rejoint l’un des hedge funds de Goldman, appelé Peloton Partners LLP, l’un des fonds spéculatifs spin-off de Goldman, dont je suis devenu associé, un fonds global macro. Les années 2006/2007 ont été plutôt bonnes.

2008 a été une véritable catastrophe pendant la crise financière. Je suis retourné à l’UBS, où j’étais prop trader là-bas. J’ai été viré à cause de la règle Volcker qui a mis fin au proprietary trading. Mon associé australien et moi-même avions cinq clients fortunés dont nous gérions l’argent. J’ai aussi une petite entreprise de conseil aux banques commerciales et je suis également impliqué dans une entreprise de soins de santé préventifs qui est une start-up.

Je ne suis pas Tony Robbins, je ne suis psychologue, je ne peux pas me plonger dans les faiblesses et les forces de l’esprit humain, mais la seule chose que j’ai, c’est que je fais ça depuis 22 ans et que j’ai rencontré des centaines, voire des milliers de personnes au cours de ma carrière.

Apprendre des erreurs et non des réussites. Acquérir une bonne éthique de travail.

Parmi les gens qui sont des professionnels sur les marchés financiers, c’est vrai dans une certaine mesure, il y a aussi des idiots. Heureusement, j’ai plus appris en observant leurs erreurs qu’auprès des gens qui ont réussi à trader.

Il y a des parallèles entre la mise en place du trading, et l’espoir d’utiliser cela pour se créer du succès dans le reste de sa vie. Il faut prendre les choses au sérieux, il faut avoir une bonne éthique de travail, il faut éviter les biais comportementaux des gens qui perdent de l’argent, il faut éviter de devenir un perdant.

Il n’y a rien de mal à rechercher des gens qui font des profits et à imiter leurs stratégies. C’est une erreur de penser que pour réussir dans ce business, il faut être un génie. Ceux qui s’en sortent ont eu des hauts et des bas. La chose qu’ils ont en commun, c’est d’avoir tous une bonne éthique de travail. Ils ont appris de leurs erreurs, ils ont célébré leurs succès et ils ont traité ça comme un business, un business consistant et profitable. La plupart des gens sont capables de faire ça, pas tout le monde mais la plupart des gens.

Sur les marchés il n’y a pas de hack

Il n’y a pas de “hack” sur les marchés comme dans la vie. Ce business n’est pas comme devenir dentiste. On ne va pas à l’université pour apprendre à percer des dents et ensuite on obtient une licence, ça ne marche pas comme ça. L’éducation ouvre juste la porte. C’est juste ouvrir la porte de l’éthique du travail. L’application c’est le reste. Si vous pensez qu’il y a un hack, il faut aller faire autre chose pour gagner plus d’argent.

Les traders sceptiques restent en vie et les traders cyniques souffrent de paralysie.

Il n’y a pas de place pour le cynisme dans ce business. Le travail est assez simple : vous avez un morceau de papier tous les jours avec un numéro en bas. Et le travail consiste à faire grossir ce chiffre, c’est aussi simple que ça, ce n’est pas difficile, je ne dis pas que c’est facile d’y arriver. Il est important d’être sceptique. Être sceptique, c’est ce qui permet aux gens de ne pas tomber dans les bulles des systèmes de pump & dump, du Bitcoin et diverses autres fraudes boursières et modèles d’affaires qui sont propagés sur les gens à travers la presse financière. Être sceptique c’est totalement correct. Être cynique ne vous mènera nulle part. Des opinions sans valeur, par exemple des opinions sur les actions qui sont basées sur des intuitions.

Un manque de volonté de gérer le risque finit toujours mal.

Qui a perdu de l’argent dans cette salle ? Tout le monde a levé la main et a dit qu’il avait perdu de l’argent à certains moments. S’il peut identifier pourquoi il l’a fait, c’est bien.

Sinon c’était probablement une incapacité à gérer les risques. Apprendre à gérer les risques n’est pas la partie la plus importante, ni la plus difficile. Pas la partie la plus difficile de ce travail loin de là.

Mais le trader consciencieux gagnera toujours plus que le génie paresseux. Si vous avez une éthique de travail, si vous voulez appliquer ce que vous savez, vous surpasserez un génie paresseux. Il n’y a pas beaucoup de choses dans le monde où l’on peut dire ça croyez-moi. J’ai vu des génies sans éthique de travail échouer misérablement dans ce business.

Le QI

C’est un sujet controversé on n’est pas censé parler de QI parfois dans le monde occidental parce qu’apparemment tout le monde est égal. Il n’y a pas de différences. Nous sommes aux États-Unis. Qui sait quel est le QI moyen aux États-Unis ? Si vous êtes dans les 2% supérieurs, vous devriez gagner de l’argent. Vous devriez gagner de l’argent mais la génétique ne vous y conduira pas malheureusement. Il faudra de l’éducation, une certaine éthique du travail et c’est ainsi.

Est-ce que quelqu’un pense avoir un QI inférieur à 83 ? L’armée américaine ne vous engagera pas avec un QI inférieur à 83 vous ne vous approchez pas des munitions réelles. Alors pourquoi auriez-vous un compte de trading réel ?

Est-ce que quelqu’un a vu l’interview de Stan Druckenmiller ? Il est probablement le gestionnaire d’argent qui a le plus de succès de tous les temps. Ses chiffres placent Warren Buffett dans l’ombre. Je ne parle pas de Soros, je parle de Druckenmiller. Il a travaillé pour Soros, mais plus important encore, c’est un philanthrope incroyablement honnête, humble et couronné de succès, qui parle de manière cohérente et franche de ses luttes et de son travail. Ce type est devenu le gestionnaire d’argent le plus prospère de tous les temps.

Si vous pouvez trouver ses vidéos sur YouTube ou ailleurs, je vous encourage vivement à les regarder.

Le fait est que ce type, qui est multimilliardaire, qui a eu un succès incroyable et qui déclare ouvertement qu’il n’est pas un génie, a réussi dans ce domaine mieux que n’importe qui d’autre. Donc si quelqu’un est assis ici aujourd’hui et se dit qu’il n’est pas assez intelligent pour prendre ça au sérieux, il devrait aller y jeter un coup d’œil. Honnêtement, avec un peu de travail, vous pouvez y arriver, que vous le vouliez ou non.

Beaucoup d’études ont montré que vous pouvez déplacer votre QI de 15 points vers la droite avec une éducation adéquate.

Générer des idées. Les appliquer.

La plupart des gens sont meilleurs dans le processus de génération d’idées. La plupart des gens ont des idées. Mais c’est dans l’application de ces idées, c’est-à-dire transformer des idées en quelque chose de profitable, qu’ils ont du mal.

J’étais certainement comme ça, beaucoup de gens que j’ai connus l’étaient aussi. La plupart des gens ont des idées et peuvent les générer, il s’agit de transformer cette idée qui semble intuitivement correcte en quelque chose qui pourrait réellement mettre de l’argent dans votre poche.

Pourquoi les fonds spéculatifs ont des modèles et pourquoi ils ont ces processus ? Ils transforment une idée en argent. C’est ce que le processus permet de faire, un processus doit être cohérent et doit pouvoir être répété. Il faut écrire des choses et transformer ces idées en quelque chose de concret. Et transformer ces idées en quelque chose dont vous pouvez tirer de l’argent, sans cynisme. Eliminez le cynisme de votre processus de pensée, éliminez les personnes cyniques de votre trading. Eliminez les personnes cyniques de votre vie de trader. Elles sont là pour vous empêcher de gagner de l’argent. Elles sont là pour se sentir mieux en vous tirant vers le bas. Il n’y a pas de place pour cela. Il n’y a pas de besoin des opinions sans valeur, des opinions qui sont basées sur des intuitions, des coïncidences, des pensées ivres, peut-être des émotions sans valeur.

Un processus de prise de décision

Vous ne pouvez pas gagner de l’argent avec un processus de prise de décision sans valeur. Vous devez avoir un processus de prise de décision cohérent et reproductible qui est basé sur des faits.

Nous nous moquons un peu de l’analyse technique, j’en suis pleinement conscient. Nous ne la détestons pas, nous pensons simplement qu’elle est là pour être suspectée. Mais j’ai dit que je devrais dire respectée parce qu’elle est, vous savez, souvent auto-réalisatrice. Mais ce n’est pas l’alpha et l’oméga. Le fait que le prix a cassé la moyenne mobile sur 200 jours : cette information que n’importe qui dans le monde avec une connexion internet peut vous dire, est-ce que quelqu’un pense qu’il va gagner de l’argent avec ?

C’est une information sans valeur donc c’est une décision sans valeur. Il n’y a pas de raccourci, ce n’est pas une entreprise impossible, mais il n’y a pas de hack. Il y a un processus et il y a l’application de ce processus.

Pourquoi les gens ne peuvent pas voir ça comme un business ?

C’est quoi le gros problème ? Pourquoi pensez-vous que les gens ont vraiment du mal à gagner de l’argent ? Tomber amoureux d’un résultat potentiel et ne pas avoir les étapes en place pour y arriver, c’est très commun et franchement, c’est la proie de beaucoup de ces charlatans financiers qui, dans leur publicité, leurs mèmes Internet et tout ce que vous voulez… qui se promènent avec des liasses de billets dans des voitures de sport italiennes et tout ça… vous pouvez avoir des espoirs et des rêves sans aucun problème, mais il y a un chemin clair pour y arriver, c’est-à-dire faire grossir le chiffre en bas de la page chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année, le chemin est inévitable si vous arrivez aux résultats que vous voulez, c’est génial, mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit, c’est un business.

Et de la même manière qu’il faut un certain temps pour arriver là où vous voulez être dans n’importe quel business, c’est absolument vrai pour ce business aussi. Pourtant, les gens sont prêts à faire des choses stupides avec leur propre argent en bourse tous les jours, c’est incroyable. Pourquoi les gens ne peuvent pas voir ça comme un business ? Parce que c’est exactement ce que c’est. Mais de toute façon, les médias sociaux sont la plus grande distraction dans la vie de la plupart des gens. J’ai eu du mal avec ça parfois, à surfer sur le web. Pourquoi pensez-vous que des gens sont payés des millions de dollars par an pour créer des contenus web qui vous gardent attentifs, mais qui ne vous rapportent pas d’argent ? Les médias sociaux sont là pour être utilisés, ne les laissez pas vous utiliser.

Twitter est une ressource gratuite fantastique, je l’utilise uniquement pour le travail, je ne l’utilise pas pour des affaires personnelles, c’est pour mon entreprise. Si vous voulez utiliser les médias sociaux, vous pouvez les faire fonctionner pour vous, ne perdez pas l’échange de valeur en communiquant. Je pense que je reçois 65 messages whatsapp par heure, j’en ai marre franchement, c’est un tel gouffre à temps et une ponction sur ma capacité à gagner de l’argent, c’est une distraction. Enlever ces distractions de nos vies je pense que c’est probablement la moitié de la bataille en ce moment.

Apprenez l’arithmétique de base. Lisez. Accumulez de l’information. Faites attention aux détails

L’analyse n’est pas le storytelling. Sur quoi nous concentrons-nous dans ce business ? Si vous n’êtes pas compétent ou confiant avec l’arithmétique de base alors apprenez-la parce qu’il y a un élément quantitatif dans ce business que vous ne pouvez tout simplement pas éviter. Vous devez-vous mettre dans le bain. L’information n’a jamais été aussi facilement disponible pour le trader particulier. Le prix est tout. Si vous voulez être volontairement ignorant, si vous n’aimez pas lire, si vous n’aimez pas accumuler de l’information honnêtement, faites autre chose, ne perdez pas votre temps. Attention aux détails. Qui peut me dire où le S&P s’est échangé à la clôture la nuit dernière ? Incroyable personne ? Personne. Ok. A quel P/E JP Morgan se trade actuellement ? Personne. Quand est-ce que Netflix rapporte ses chiffres d’abonnés pour les bénéfices du troisième trimestre ? Le 16 octobre. Une seule personne dans la salle savait quand ils publient les résultats du troisième trimestre. Il faut mieux aller jouer au casino que s’aventurer sur les marchés financiers sans avoir été éduqué.

Si vous n’avez pas le désir de faire attention aux détails, encore une fois c’est autre chose, vous ne ferez jamais d’argent dans ce business. Un trader qui n’a pas le souci du détail est un joueur.

Gérer nos vies avec un tableur excel

De la même manière que nous prenons des décisions commerciales basées sur des chiffres et des faits, nous devrions probablement gérer nos vies de cette façon dans une certaine mesure. Avec des feuilles de calcul: dois-je posséder ou louer une propriété ou comment puis-je prendre cette décision ? Feuille de calcul. Quel pourcentage de rendement ai-je réalisé sur mon capital le mois dernier ? Feuille de calcul. Comment puis-je prendre cette décision ? Dois-je économiser ou partir en vacances ? Comment puis-je prendre cette décision ? Feuille de calcul.

Devenir un apprenant perpétuel

L’opposé de l’ignorance, c’est d’être volontairement curieux. Il faut avoir la volonté d’enquêter et de faire des recherches et d’être à travers les détails.

Vous ne saurez jamais rien. Vous devez être un apprenant perpétuel. Vous devez apprécier le processus d’apprentissage rester au courant des chiffres apprendre sur les actions, les matières premières, les obligations, tout ce que vous voulez et être prêt à apprendre quelque chose chaque jour.

Si vous ne pouvez pas vous mettre dans cet espace faites autre chose. Il faut être sceptique. il y a un élément de scepticisme dans ce business. Les gens vont dire des mensonges pour obtenir ce qu’ils veulent et servir leurs propres intérêts. La presse financière est pleine de mensonges. Tout le monde le sait. Ça a été comme ça pendant des centaines d’années et ça ne va pas changer. Il faut avoir un certain degré de scepticisme pour savoir ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. Ce n’est pas être cynique c’est être sceptique.

La lecture est une partie énorme de ce business. Tout le monde n’est pas un consommateur vorace d’informations financières. C’est pour ça qu’ils ont inventé CNBC : les lumières clignotantes, les graphiques qui sont similaires à un jeu vidéo et le p***** de contenu c’est pour ça qu’ils ont inventé l’internet. C’est pour ça que c’est gratuit. Si vous pensez que c’est ça consommer de l’information financière détrompez-vous. Je connais des gens qui peuvent faire en sorte que CNBC parle de tout ce qu’ils veulent. Ils veulent vendre des espaces publicitaires. Ils veulent des gens qui parlent, qui crient, ils veulent avoir des cinglés qui brassent de l’air comme Kramer et plein de lumières clignotantes et de tickers qui défilent et disparaissent en bas de l’écran. Il n’y a pratiquement pas de contenu informatif dans ces trucs, développez un filtre, développez un niveau sain de scepticisme, non seulement vous ferez un meilleur usage de votre temps, mais vous éviterez beaucoup de conflits inhérents à ce business. Il faut éviter les mots qui font le buzz, les formules toutes faites concernant les marchés, les vieilles citations financières.

Avoir l’esprit critique. Avoir un processus cohérent et répétable

L’esprit critique, c’est quoi, c’est probablement la compétence la plus sous-évaluée et pourtant la plus précieuse de toute l’entreprise. Je ne dénigre pas du tout l’éducation formelle, vous savez qu’il y a un élément de compréhension que les gens ont vraiment besoin d’avoir, mais ce que je dirais, c’est qu’il est très difficile pour les praticiens des établissements d’enseignement traditionnels de transmettre les connaissances du monde réel du trading et ce n’est pas une critique sur eux ou sur leur manque de QI ou de prouesses académiques. C’est juste le fait qu’ils ne l’ont pas pratiqué.

Les compétences quantitatives et le désir d’appliquer une pensée critique au marché sont des compétences inestimables. Tout le monde ne les a pas mais elles sont inestimables et vous pouvez les développer.

Le cœur de ce que nous essayons d’enseigner aux gens dans ce business est d’avoir un processus cohérent et répétable. Si vous vous asseyez à froid le matin, vous n’avez pas d’idées, vous n’avez rien, votre tout premier jour de travail, par où commencer, vous devez avoir un point de départ. Si vous avez un processus cohérent et reproductible, vous devriez être en mesure de revenir en arrière, de réviser le travail que vous avez fait et d’identifier l’erreur que vous avez commise. C’est le but de tout ceci. C’est le but d’avoir une éducation financière pour arrêter de jeter des fléchettes et savoir quoi faire quand les choses vont mal et pour faire face aux situations difficiles.

Il y a beaucoup de leçons à tirer des pertes d’argent

Quand les choses vont bien, malheureusement, il n’y a pas beaucoup de leçons à tirer des gagnants ou des succès parce que les gens ont tendance à mettre cela sur le compte de leur propre jugement plutôt que sur celui de la chance, mais il y a beaucoup de leçons à tirer des pertes d’argent et le fait d’avoir un processus vous permet de revenir en arrière en espérant ne pas refaire la même erreur, mais aussi d’en tirer des leçons. Dans ce business, malheureusement, rien n’enseigne mieux une leçon qu’une transaction perdante. La plupart des gens peuvent probablement s’identifier à ça, les gens sans processus ne peuvent pas parce qu’ils ne savent pas où ils se sont trompés, ils mettent ça sur le compte de la malchance ou de concepts nébuleux qui sont généralement faux. Dans le processus de n’importe qui, même si c’est en grande partie le plus basique. Est-ce que quelqu’un ici connaît Python, C++, VBA avancé, considérez-vous cela comme un avantage ? J’aimerais que ce soit le cas, mais c’est une compétence tellement banalisée de nos jours, et tant de gens sont bons dans ce domaine, et tant de gens atteignent le sommet de la profession.

La discipline la plus difficile à réussir dans cette industrie, il y a tellement de bons éléments que si vous voulez vous mesurer à ces docteurs de Harvard qui ont des Phd de physique quantique sur leur CV, je vous en prie, j’espère que ça marchera pour vous, mais ce ne sera probablement pas le cas. Soyez réalistes. Ce que j’essaie de dire, c’est que l’aspect quantitatif est important, mais avec le temps, il deviendra la partie la plus simple de la profession. Ça semble assez complexe mais vous savez au bout d’un moment ça devient une seconde nature.

Le test du pub. Si un artiste dans un bar vous dit qu’il vient d’acheter une nouvelle Ferrari et qu’il porte des tongs. Il ne passe pas l’entrée du pub. Dans un marché boursier, il y a un certain élément de bon sens que vous développerez avec le temps. La gestion du risque, éviter les pertes et les erreurs, avoir un processus.

La gestion du risque

La gestion du risque ne consiste pas à éviter les risques, mais à prendre des risques calculés.

Paradoxalement, le plus grand risque est de ne jamais prendre de risque.

C’est assez facile de traverser la vie en restant assis à ne rien faire, c’est un risque énorme parce que votre résultat est pratiquement connu dès le premier jour.

Encore une fois, le but est de savoir quoi faire quand les choses vont mal, le processus encore et encore…

Sans processus vous lancez des fléchettes vous jouez à pile ou face. Tout est conçu pour mettre les chances de votre côté. Ce n’est pas un jeu de hasard c’est un jeu d’analyse et un jeu de travail acharné.

L’espoir n’est pas une stratégie.

On ne peut pas payer ses factures avec un compte démo

Les gens doivent comprendre les réactions émotionnelles qui accompagnent le fait de gagner ou de perdre de l’argent même si c’est une très petite somme d’argent même si même si c’est 50 ou 200 dollars.

Comptes démo ? Quel est l’intérêt ? C’est juste un autre outil de procrastination ou une distraction, littéralement sans valeur, je ne vois pas l’intérêt.

Les chiffres ne sont pas joyeux, tristes ou en colère. Concentrez-vous sur les chiffres

Quels sont les traits communs de l’émotionnel et du trader subjectif. Les gens qui ne prennent pas la peine d’élargir objectivement leurs connaissances, il y a beaucoup de gens comme ça. Les gens aiment être volontairement ignorants, les gens veulent s’attacher à certaines idées malgré le fait que ces idées soient manifestement fausses. Combien de personnes vous ont dit d’acheter de l’or pendant les huit dernières années alors que le prix de l’or a baissé ? De l’or depuis huit ans alors que le marché est à nu, douloureux et en train de mourir par milliers de coupures. Pourquoi ne peuvent-ils pas accepter qu’ils aient tort ? Je ne sais pas, ils ont tort, remettez-vous en à certaines personnes qui ne veulent pas accepter aveuglément le fait qu’elles perdent de l’argent quand elles en perdent ?

Le biais de confirmation. Être incapable d’accepter la critique et être hostile aux nouvelles idées

C’est étonnamment commun : être incapable d’accepter la critique et être hostile aux nouvelles idées. J’espère que vous n’êtes pas une de ces personnes avec un biais de confirmation : vous possédez une action qui monte et chaque flux de nouvelles est positif sur cette action ? et toutes les nouvelles sont positives sur cette action, ça vous donne un sentiment de chaleur à l’intérieur, bien sûr, mais ça ne vous mène nulle part.

Il vaut mieux lire les recherches quand elles contredisent votre propre point de vue. Ce biais de confirmation est extrêmement dangereux. Beaucoup d’investisseurs professionnels souffrent de cela plus que les particuliers parce qu’ils pensent qu’ils sont très intelligents.

Quelle est la définition d’un marché ? C’est la somme pondérée par l’argent des attentes des gens

Maintenant il y a des milliers de personnes en bourse tous les jours, il y a une centaine de mandats différents tous les jours, il y a la technologie qui change constamment, il y a des changements dans la vitesse de communication et il y a des changements dans la performance de cette société elle-même, de nouveaux entrants, de nouvelles sorties, … Comment est-il possible logiquement qu’un marché ne change pas avec le temps ? Il le doit.

« Cette fois c’est différent », ça sonne bien, non ? Ce sont les quatre mots les plus chers de l’histoire. C’est différent chaque jour, comment ça pourrait ne pas l’être ? Les marchés évoluent continuellement. Si vous ne pouvez pas accepter ça, encore une fois passez à autre chose vous gagnerez plus d’argent.

Celui qui n’accepte pas la critique, qui est hostile à de nouvelles idées, qui ne veut lire que des informations qui confirment ses biais, etc… celui la est un trader émotionnel qui va droit dans le mur.

Alors quels sont les traits communs des personnes raisonnables et objectives qui d’après mon expérience ont tendance à gagner plus d’argent acceptant de discuter des deux faces de l’argument.

Si vous ne pouvez pas écouter les deux arguments qui s’opposent, vous êtes voué à l’échec.

Adaptabilité

Il faut accepter que les choses changent. Accepter que vous fassiez des erreurs. Les marchés ont tendance à ne pas traiter très bien les perfectionnistes. C’est bien d’avoir un pourcentage de gain élevé, c’est bien d’être bon dans ce que vous faites, mais si vous êtes un perfectionniste, la réalité est que vous devez probablement dépasser cela dans une certaine mesure parce que vous allez faire des erreurs.

Quelqu’un ici pense-t-il qu’avec un peu de formation, un peu de temps et un peu d’application, il peut battre un rendement annuel de 0,25 % de 1 % ? Je l’espère. À mon avis, ne pas s’impliquer est tout simplement un coût d’opportunité trop élevé pour considérer que 100 000 $ à un taux d’intérêt réel de 0,25 % vous rapportent 250$ par an.

La seule façon d’avancer dans un monde à taux d’intérêt réel nul est de prendre des risques calculés

Encore une fois on peut se plaindre, mais la réalité c’est que c’est comme ça. Pour y arriver, tout le monde doit dépasser le stade des comptes de démonstration et ressentir l’utilité, c’est-à-dire le sentiment d’accomplissement et de réussite, qui découle du fait de traiter le trading comme une entreprise.

Si vous voulez rester assis à regarder des écrans toute la journée, si vous voulez rester assis à faire des comptes de démonstration, je vous en prie, ça ne vous apportera pas grand-chose, et vous savez que ça ne vous apportera rien de passer le cap à un moment donné. On peut s’asseoir là et faire des tableurs comme ça toute la journée mais à un moment donné il faut poser le tableur et appuyer sur le bouton c’est bien d’analyser les choses c’est bien d’être en face de l’histoire c’est bien d’avoir ces bons traits de caractère être un apprenant habituel avoir un processus qui marche mais à un moment donné, il faut appuyer sur le bouton.

S’asseoir là en utilisant des comptes de démonstration et en pensant à ce que l’on pourrait devenir, ce n’est pas appuyer sur le bouton, il faut juste le faire, ce n’est pas toujours facile, mais ce que je peux vous dire, c’est qu’avec un processus qui fonctionne et un sentiment de conviction, c’est beaucoup plus facile que si vous jetez des fléchettes sur un tableau.

Ce n’est pas une entreprise impossible, il faut juste le faire correctement.

Numéro un, éviter les traits de comportement dont nous avons déjà parlé, si vous voyez ces traits en vous, éradiquez-les, il n’y a pas de bonne façon de le dire, éradiquez-les !

Soyez adaptable. Méfiez-vous de l’expert ou de l’ancien ou de ceux qui veulent vous transmettre leur sagesse surtout s’ils sont des traders peu rentables. Concentrez-vous sur l’avenir. Les traders adaptables sont ouverts au changement et à l’évolution de leur esprit et encore une fois la plupart des gens sont meilleurs dans le processus de génération d’idées qu’ils ne le pensent.

Ne vous méprenez pas. En général la plupart des gens ont aussi des idées stupides. Mais en général, c’est dans la mise en œuvre de ces idées qu’ils échouent, dans la sélection des actions, des secteurs, des outils d’évaluation, dans le tri et le classement, et enfin dans le fait d’appuyer sur la gâchette.

Cela peut être un long voyage pour y arriver, mais la plupart des gens, avec une bonne éthique de travail, peuvent y arriver à la fin, en acceptant que le hack n’existe pas. Le hack est de la m****, il n’existe pas.

Ecrire son processus

Commencez à écrire des choses, pensez à votre processus, pensez à ce que vous voulez réaliser et pensez à la façon dont vous allez le faire. Ce que tu veux atteindre et comment tu veux l’atteindre.

L’attention aux détails si vous ne l’avez pas, développez la curiosité.

Rien ne donne une leçon comme une bonne perte. C’est la vie. L’idée est d’éviter l’idée est d’en éviter le plus possible le contrôle émotionnel et l’objectivité.

Fermez votre compte de démonstration. Arrêtez de perdre votre temps. Vous ne pouvez pas payer une facture avec ça. Que faites-vous quand vous avez été sur votre compte de démonstration pendant 12 mois dans un grand total de zéro dollars.

Tout le monde a été assez honnête avant de lever la main, tout le monde a dit qu’il perdait de l’argent sur le marché et c’est admirable.

L’étape suivante est d’être honnête avec soi-même et de se demander si je suis prêt à faire le travail pour être rentable, d’abord pour survivre et transformer ça en quelque chose qui soit.

Je ne peux pas répondre à cette question pour toi, tu ne peux que répondre à cette question toi-même, mais comme pour une action, à un moment donné, tu dois être long ou court, tu dois être long ou court toi-même, tu sais, quand tu rentreras chez toi ce soir, quand tu te lèveras demain, il sera probablement temps de faire un peu d’introspection, de décider si tu veux vraiment le faire et si tu le fais, fais-le correctement, sinon fais autre chose.

Pensons au monde idéal, on arrive tous au point où on gagne, c’est la plus grande erreur, quand j’ai gagné tout cet argent, je vais vivre une vie de rêve recouvert de crème solaire, un hélicoptère rose… Je ne sais pas ce qui vous intéresse, mais si vous arrivez au point où vous gagnez, c’est de vivre une vie équilibrée qui vous forgera physiquement, mentalement pour bien agir en tant que trader et atteindre votre objectif.

Cela m’a pris du temps pour comprendre cela.

Croyez-moi, ce business ne devrait pas être dévorant.

Il doit être un moyen d’arriver à une fin, pas une fin en soi, c’est très facile d’être esclave du marché, alors qu’en réalité, vous savez que c’est le marché qui devrait travailler pour vous.

Le marché est un moyen pour une fin. Pas une fin en soi.

Vous pouvez considérer que le prix de l’éduction est élevé. Maintenant, songez au prix de l’ignorance ! »