Méthodes pour savoir si une action est à un bon prix

Avant d’acheter une action en Bourse, la première question à laquelle un investisseur doit répondre est la suivante : cette action est-elle trop chère ou est-elle bien évaluée ?

Pour répondre à cette question, vous devez être en mesure de déterminer la juste valeur des actions pour pouvoir la comparer avec le cours actuel des actions et décider ensuite de les acheter ou non ou de mettre en œuvre une stratégie d’achat ou de vente. 

Quelle est la valeur réelle d’une action ?

Normalement, la valeur d’une action varie en fonction de la valeur de la société dont elle représente une partie du capital, et il existe différentes méthodes pour évaluer la valeur d’une société.

Cependant, la valeur intrinsèque d’une action ne permet pas à elle seule de savoir si elle est trop chère ou non, et différents critères doivent donc être utilisés pour établir sa véritable valeur, notamment le rapport entre le cours de l’action et le bénéfice estimé pour l’exercice en cours et le rendement procuré par le prochain dividende attendu.

L’accent est donc mis sur les données futures. Pour déterminer le bon prix d’une action, on peut bien sûr étudier d’autres critères comme la capitalisation par rapport aux ventes, le cash flow ou les actifs nets.

Mesurer la valeur d’une action avec le PER

Le ratio cours/bénéfice (PER) d’une action est un outil intéressant pour évaluer la valeur d’une action.

Il est obtenu en divisant le cours de l’action par le bénéfice net par action.

Si le ratio est élevé, cela signifie que l’action est chère et vice versa si le ratio est faible.

On constate souvent qu’un PER élevé correspond à des actions pour lesquelles une forte croissance est attendue, tandis que les sociétés plus “matures” ont un PER plus faible.

Pour une meilleure précision, il est conseillé d’analyser le PER d’une action par rapport à sa moyenne historique ou par rapport au PER de son secteur.

Certains analystes estiment que le PER ne doit pas dépasser le taux de croissance des bénéfices. Il est possible de relativiser un PER élevé en appliquant un PEG, Price Earnings Growth, en divisant le PER par le taux de croissance moyen des bénéfices attendus sur quelques années, ce qui permet de prendre en compte les bénéfices attendus.

Lorsque le PEG obtenu par ce calcul est supérieur à 1, on estime que le cours de l’action est surévalué et, inversement, lorsque le PEG est inférieur à 1, on estime que le cours de l’action est sous-évalué.

Mesurer la valeur d’une action par sa performance

Un autre critère souvent utilisé pour déterminer si une action est surévaluée ou non est son rendement.

Le rendement d’une action est exprimé en pourcentage et s’obtient en multipliant le résultat de la division du montant connu ou estimé du prochain coupon par 100 et le cours actuel de l’action. Le montant connu ou estimé du coupon peut être trouvé en consultant le site web de la société émettrice sur la page des informations financières.

D’une manière générale, plus le rendement d’un titre est élevé, plus l’action en question est proche de son prix d’équilibre.

À l’inverse, un rendement faible est le signe d’une action plutôt chère.

Toutefois, cette analyse ne s’avère pas systématiquement correcte car toutes les entreprises ne distribuent pas la même part de leur bénéfice annuel.

D’autre part, certaines entreprises ne versent aucune rémunération à leurs actionnaires parce qu’elles n’en ont pas la possibilité ou pour maintenir des liquidités afin de financer leur croissance ou même par précaution.

Il faut également noter que les actions qui ont un rendement très élevé peuvent inquiéter les investisseurs qui peuvent y voir le signe de problèmes imminents ou d’un manque de maintien du dividende dans le temps.