Archives mensuelles : septembre 2016

Comment trader une bonne analyse de marché ?

1°) Journal de trading

La journée est correcte mais pas pour les bonnes raisons et j’aurais pu intituler cet article « plan parfait non appliqué pour la Xème fois… »

J’avais conservé plusieurs achats pris mercredi 28 septembre sur le DAX et le CAC et j’ai pu les solder à la faveur du gap haussier à l’ouverture ce jeudi. Ces prises de bénéfices ont fait la journée.

Le Dax fleurtait avec les 10547.50 niveau annuel et bas du gap baissier du 26 septembre non comblé. J’ai cherché à acheter à trois reprises la cassure des plus hauts mais visiblement les vendeurs étaient présents. Malgré des chandeliers impulsifs verts le chandelier suivant invalidait systématiquement la hausse. Autrement dit il ne fallait pas insister et il fallait surtout penser short sous ce niveau de résistance majeure. Les 4 achats pris entre 09h29 et 10h15 sont donc excessifs : un seul ou deux achats invalidés devaient m’alerter. Pourtant j’ai pris les bénéfices sur les achats mais je n’ai pas eu le réflexe de shorter. Pourquoi ? C’était le plan publié hier comme toute la semaine… ! > haut de drapeau > bas de drapeau…

A 11h48 le DAX tope les 10482 (future) et j’achète tardivement la réaction à 10514 (10504 future) pour sortir flat.

Je reprends le trading après 14h où le DAX est dans un range mais cette fois sous les 10482 et sur les 10458. Les plus hauts étaient plus bas et les plus bas plus bas. Les trades pris entre 14h15 et 15h04 n’avaient aucun intérêt et étaient dangereux : dans ce range il n’y avait rien à faire.

A 16h06 la news US déclenche le mouvement baissier impulsif du jour. Je shorte correctement à 16h06 mais les prises de bénéfices sont trop rapides. Je reshorte à 16h10 et 16h14 sans tenir ces trades. Idem à 16h15 où je coupe en perte un short lors de la réaction sur les 10400…

A 16h55 et 17h18 j’ai pris deux renforts shorts du latent conservé du short de 16h06. L’idée était excellente. Ce qui a été stupide c’était de tout couper à 17h37 lors du pull back sur les 10369. Ce n’était qu’un pull back !

A 18h41 je reshorte l’accélération baissière mais sans exploiter tout le mouvement extrêmement impulsif.

A 20h45 et 21h11 je reprends 2 shorts pour quelques points. Le DAX est en range au-dessus des 10250 niveau envisagé dans le plan hebdo…

Conclusion : Il faut être réactif en trading ou adapter sa tactique à sa psychologie. Aujourd’hui il était possible de prendre un daytrade short à l’ouverture et de laisser courir. Ou de prendre plusieurs intras et shorter tous les pullbacks. Ou de scalper. Je n’ai pas exploité cette journée pourtant magnifique.

2°) Plan DAX pour vendredi 30 septembre

Le plan DAX pour vendredi 30 septembre est inchangé. Le DAX approche des plus bas du drapeau descendant dans une tendance haussière. J’envisage une éventuelle poursuite de la baisse sous les 10250 pour atteindre 10215/10155 voire 10082…

Mais une reprise haussière violente est parfaitement envisageable. En effet sur le plan fondamental d’une part la FED pourrait intervenir sur le marché actions selon Janet Yellen (en substance) et d’autre part une bonne nouvelle concernant la Deutsche Bank n’est pas à exclure. Pour l’instant le couteau tombe. Cette reprise validerait le maintien du DAX dans son drapeau et dans sa tendance haussière trimestrielle et mensuelle.

Cette dernière séance du mois et du trimestre devrait être volatile. Il faudra mesurer son exposition.

3°) P&L jour

pl-fb-twit-29-09-2016

Savoir s’arrêter de trader lorsque le marché ne donne pas de signaux

J’avais acheté une petite position DAX hier soir avant clôture conformément à mon scénario plutôt haussier sur cette journée de mercredi 28 septembre. Mais j’ai coupé cet achat à 08h24 lors de la cassure à la baisse du range de la veille. Donc au plus bas…

Ce breakdown a finalement avorté et je me suis repositionné à l’achat à 08h31 pour un trade qui a pris finalement plus de 100 points. J’ai même profité du niveau des 10429 pour faire un petit short scalp à 09h06.

L’objectif était d’atteindre une résistance à shorter : à 09h31 j’ai shorté le DAX à 10460 pour être finalement stoppé à 10500p avec un stop de -40p dans un flux qui restait acheteur.

Deux achats stupides à 10h15 et 10h37 coupés à -20P. Je n’ai pas eu le temps de couper le 2ème achat plus tôt avec un flux baissier brutal.

Le short de 10h05 à 10496.55 a finalement pris correctement avec un allègement sur support.

Ensuite je me suis fourvoyé dans le range qui a suivi jusqu’à 17 heures. J’ai surtout cherché à shorter alors que le DAX amorçait un range haussier. Je n’ai pas respecté les niveaux et j’ai fait de l’overtrading. Lorsqu’il fallait shorter j’ai acheté… J’étais perdu…

Le trading ce n’est pas gagner tous les jours et faire de beaux trades. C’est gérer un compte et le faire progresser sur le long terme avec une maîtrise des risques parfaite. Il est donc normal de ne pas atteindre un objectif sur une journée, une semaine ou un mois dès lors que l’objectif trimestriel, semestriel ou annuel est atteint.

Pour valoriser un compte il faut maîtriser les pertes, les limiter et donc savoir s’arrêter après plusieurs stops touchés, plusieurs trades invalidés, en cas d’overtrading, etc…. A l’inverse lorsque le marché donne des signaux clairs il faut être très agressif et saisir les opportunités.

Aujourd’hui j’ai très bien géré la première jambe de hausse et mon achat de 18h45 à 10461.95 a également bien pris. Entre ces deux phases j’aurais dû accepter que je ne comprenais rien aux mouvements erratiques du marché qui oscillait entre ses supports et résistances intradays. Couper ses pertes c’est bien mais s’abstenir de trader lorsque le marché n’est pas compris c’est clé.

Le plan pour jeudi 29 septembre est inchangé…. Le DAX est en range dans une tendance haussière mais en consolidation dans un drapeau descendant. J’envisage une alternative pour demain selon le flux qui sera observé :

  • soit le DAX casse ses plus hauts du jour en validant au-dessus des 10512 et part combler le gap baissier du 26 septembre dernier vers 10600 zone de short avec un excès possible vers 10650 ;
  • Soit le DAX, qui clôture sous une résistance annuelle à 10512, retrace la hausse du jour en direction des 10215/10155 zone d’achat…

Dans ce marché non directionnel, tout dépendra du gap éventuel à l’ouverture, du prix d’ouverture, du flux haussier ou baissier auquel il faudra s’adapter sans biais préalable. Le marteau haramisant de la veille validé par l’avalement haussier du jour militeraient pour une poursuite de la hausse. En théorie 🙂

pl-fb-twit-28-09-2016

Beau flux baissier sous résistance dans un marché DAX en range

1°) Concernant le DAX

Je n’avais pas anticipé le gap haussier à l’ouverture : j’ai été stoppé sur deux latents qui auraient pu être davantage allégés hier avant clôture.

Peu après l’ouverture future j’ai shorté le DAX en particulier le niveau de résistance des 10450 mais en coupant à plusieurs reprises avant de reprendre le trade. Mon timing était assez moyen selon les trades. Le flux était puissant et la volatilité présente.

Les prises de bénéfices ont été progressivement réalisées et tous les trades du jour qui ont suivi étaient en micro lots pour simplement travailler le flux.

Après la cassure des précédents plus bas j’ai shorté le pull back à 12h50 mais stoppé -11p avant de reshorter correctement à 13h04 et 14h02 à 10311.

Au contraire mes shorts pris à partir de 15h00 étaient très risqués car sur la zone support des 10250 après comblement du gap haussier du 19 septembre dernier. J’ai coupé en perte -10p le short de 15h27 à 10273.05

Peu avant l’ouverture US, j’avais plusieurs signaux pour acheter mais j’ai vraiment tardé. Le biais vendeur était encore trop présent dans mon esprit tandis que les achats étaient évidents. J’ai soldé en totalité l’achat de 15h49 pris à 10323.

Le plan DAX pour mercredi 28 septembre reste inchangé : le DAX est dans un range / drapeau descendant dans une tendance haussière. La clôture journalière en marteau haramisant au-dessus des 10369 plus bas de la veille m’inciterait à penser à achat au-dessus des 10400 pour viser les 10430 puis 10456 plus hauts du jour, cette zone de résistance étant un point de short.

Sous 10369 l’objectif sera de viser les 10250 puis 10215 et 10155 zones d’achats.

Un range journalier sera également possible entre 10430 et 10334.

Tout dépendra du flux dans ce marché pour l’instant non directionnel.

dax-22h-fb-twit-27-09-2016

2°) Concernant les autres sous-jacents

  • J’ai été stoppé en perte sur le short AUDUSD et l’achat EURAUD
  • J’ai été stoppé en perte sur le short BUND
  • J’ai effectué une première prise de bénéfices sur l’achat AUDJPY

3°) P&l jour

pl-fb-twit-27-09-2016

Comprendre le flux pour adapter son plan

Le flux était bien présent ce lundi 26 septembre contrairement à vendredi dernier. Toutefois le ton était déjà donné depuis la séance de jeudi après-midi avec un biais baissier confirmé vendredi et aujourd’hui accentué également par les déboires de Deutsche Bank.

Simplement j’avais un plan majoritairement acheteur avec deux prix à payer 10550 et 10480. J’ai donc allégé sur le gap d’ouverture une partie du short de vendredi conservé overweek puis j’ai acheté à 08h09 mais « à l’aveugle » à 10576.75. Et à l’ouverture du marché actions j’ai été stoppé… J’aurais pu mieux gérer ce trade et surtout le couper avant le stop. Mais c’était le prix et le plan. Un plan trop rigide face à la variation du prix qu’il fallait décrypter rapidement.

A 09h27 idem : le DAX a topé les 10480 et j’achète 10494 mais je dois couper en perte à 10467… Le flux baissier était vraiment puissant et impulsif. Enfin je tente un dernier achat à 09h57 à 10461.25 mais je coupe à 10452.

A 10h39, 11h00, 12h02 et 12h35 mes prix de shorts sont ok à 10473, 10465, 10465 et 10470 niveau de pullback mais je sors flat sur solde après prise de bénéfices. Enfin le short de 13h18 à 10462 suit enfin le flux baissier.

L’achat de 14h24 n’est pas inspiré et vite coupé.

Le short de 14h43 à 10446 est ok.

J’ai joué avec le feu avec l’achat de 16h36 à 10432 que j’ai coupé en perte même s’il prenait quelques points. J’ai attendu pour shorter à nouveau à 16h57.

Conclusion : journée à peu près correcte avec l’overweek et plusieurs intras et scalps qui ont fonctionné. Mais les achats stoppés du matin m’ont coûté cher au départ et j’ai raté le flux baissier pour chercher à acheter. Ensuite la journée était consacrée à rattraper les points perdus… A l’exception du premier achat avant 9h00, je constate une amélioration dans la gestion des trades perdants, gestion qui peut être encore améliorée. Le prix parle et il faut le lire. Les indicateurs sont secondaires.

Concernant le plan pour mardi 27 septembre, le DAX clôture à 10379 sur un niveau support mais je vais conserver le scénario possible d’une consolidation en drapeau dans une tendance haussière. Dans ce cas de figure une jambe de baisse supplémentaire est possible sous 10368 pour viser 10334.50 puis 10280 puis la zone 10250/10200. Mais il faut penser par ailleurs achat sur ces prix et au minimum allègement supplémentaire des latents shorts.

En cas de range il faudra vendre 10430 et acheter 10334. Comme toujours, au milieu de nulle part et en l’absence de directionnel il faudra s’adapter au flux.

pl-fb-twit-26-09-2016

Lettre à la directrice de la communication de l’AMF relative à l’article 28 du projet de loi dit « Sapin 2 »

Madame,

Dans le cadre de votre consultation publique relative à « l’interdiction de la publicité portant sur certains contrats financiers hautement spéculatifs et risqués » je tiens à vous faire connaître mon expérience d’investisseur particulier non professionnel sur les marchés financiers :
1. Connaissance des marchés et produits financiers
J’investis sur les marchés financiers depuis une quinzaine d’années.
1.1. J’ai commencé par investir en actions de sociétés cotées sur un compte titres puis sur un plan épargne actions.
1.2. Courant 2008-2009 je me suis intéressé aux produits dérivés bancaires avec ou sans effet de levier tels que les warrants, turbos, certificats etc… En pleine crise financière j’ai constaté la volatilité et le risque de certains de ces produits comportant par ailleurs de nombreux paramètres techniques spécifiques (barrières desactivantes, échéances, levier, etc…) que j’ai depuis délaissés.
1.3. J’ai découvert en 2010 les contrats sur le forex et les contrats financiers avec paiement d’un différentiel (CFDs) ces derniers produits et leurs émetteurs étant directement ou indirectement visés par l’article 28 du projet de loi Sapin 2.
2. Diversification de l’épargne financière
Mon épargne financière est à ce jour notamment investie de la façon suivante :
2.1. chez XXXX banques XXXXXX et leurs filiales d’assurance (compte courant, livrets réglementés, assurances-vie investies en fonds euros et unités de comptes, etc…),
2.2. chez XXXX courtiers en bourse  XXXXXX (comptes titres, PEA, PEA-PME)
2.3. et chez deux courtiers: IG et FXCM pour les CFDs et le Forex.
A ce jour je n’ai jamais rencontré la moindre difficulté dans la gestion de mon épargne avec l’ensemble de ces partenaires, bien au contraire.
3. Mon expérience concluante avec les courtiers CFDs / Forex 
S’agissant spécifiquement des courtiers IG et FXCM je les ai choisis car :
3.1. ils sont régulés notamment en France,
3.2. ils disposent de toutes les accréditations nécessaires
3.3. ils disposent de comptes ségrégés chez Bnp Paribas et Bank of America m’assurant la sécurité de mes avoirs. Par ailleurs j’ai procédé à plusieurs retraits de fonds du compte des courtiers vers mon compte bancaire rapidement sans difficulté.
3.4. ils proposent des outils technologiques exceptionnels pour investir sur les marchés (plateformes graphiques de représentation des prix et d’exécution des ordres) pour un coût raisonnable.
3.5. ils proposent de nombreuses formations éducatives et outils pédagogiques très utiles pour l’investisseur néophyte.
3.6. ils informent régulièrement leurs clients des risques potentiels élevés sur les marchés financiers ainsi que des événements majeurs susceptibles d’accroître le risque et la volatilité, en dernier lieu lors du référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union Européenne (Brexit) les 23-24 juin derniers.
3.7. leurs services clients sont réactifs et efficaces.
4. L’utilité des CFDs et du FOREX : diversification de l’épargne et risque limité
Les CFDs et les contrats FOREX me sont extrêmement utiles pour plusieurs raisons :
4.1. ils me permettent de diversifier librement mon épargne financière et choisissant parmi une grande variété d’actifs (actions, indices, devises, matières premières)
4.2. cette diversification est possible sans déposer des sommes excessives chez IG ou FXCM grâce au levier et à la marge autorisée. Je peux ainsi conserver la majeure partie de mes liquidités sur mes comptes bancaires en bénéficiant de la garantie des dépôts bancaires.
4.3. de mon point de vue les CFDs et contrats FOREX ne présentent pas de risque supérieur à un autre produit financier (actions, trackers ou ETFs, turbos, warrants, etc…). Ils présentent même un risque plus mesurable et plus limité car je peux moduler mon risque en choisissant librement le montant de l’investissement effectué et le seuil à partir duquel je souhaite encaisser un bénéfice ou supporter une perte.
Par exemple si j’achète un seul CFD DAX -reproduisant l’évolution de l’indice allemand DAX- je peux prédéfinir ma perte potentielle avec un ordre stop par exemple fixé à -30 points soit un risque financier de -3 euros autrement dit un risque connu et très limité. Et cet investissement est possible en mobilisant seulement une somme de 8,50 euros chez FXCM dans cette hypothèse.
L’une des conséquences du projet de loi Sapin 2 serait notamment la modification des marges des courtiers que j’utilise : pour la même opération je devrais déposer non pas 8,50 euros chez mon courtier mais 200 euros quand bien même je fixerai un ordre stop identique à -30 points avec le même risque de perte de -3 euros.
Cette situation serait gravement préjudiciable puisqu’elle me contraindrait, pour effectuer les mêmes investissements, à mobiliser plus d’épargne chez mes courtiers au détriment de mes autres investissements.
4.4. En outre les contrats Forex et les CFDs disposent d’horaires de cotation plus étendus que d’autres produits financiers notamment les actions, et me permettent ainsi de sortir d’une position à toute heure en semaine ce qui limite également mon risque en cas d’événement majeur prévu ou imprévu (catastrophe de toute nature, information financière etc…)
5. Les causes des risques des produits financiers visés par l’article 28 de la loi « Sapin 2 »
Je peux attester par mon expérience et ma connaissance de l’épargne financière que l’investissement sur le FOREX et en CFDs ne présente pas de risque supérieur à celui sur d’autres produits également spéculatifs tels que les actions, trackers, turbos, options, warrants, etc…
Les CFDs et contrats FOREX sont des produits faciles à comprendre grâce aux formations proposées par les courtiers eux-même ou par ailleurs sur internet, gratuites ou payantes.
Les situations préjudiciables auxquelles ont pu être confrontées plusieurs investisseurs non-professionnels ont plusieurs origines :
5.1 D’une part certains courtiers non régulés opèrent directement en France via des sociétés ou groupes de sociétés situées dans des pays a priori moins exigeants concernant la régulation financière et démarchent des particuliers non expérimentés pour les inciter à investir en épargne financière sans les informer des risques encourus, voire en dissimulant ces risques.
Au contraire, les courtiers régulés et agréés en France, notamment IG et FXCM, ne cessent d’alerter leurs clients sur les risques de ces investissements. Les courtiers régulés notamment ceux précités vont même périodiquement augmenter les marges nécessaires pour éviter à leurs clients de prendre des risques inconsidérés en proportion de leur capital. En dernier lieu lors du Brexit.
5.2 D’autre part certaines sociétés pratiquent l’escroquerie, sous l’apparence d’une société de courtage implantée et régulée en France, tandis que leur finalité est le détournement des fonds déposés par le clients particuliers lesquels croient à tort investir sur les marchés financiers. Plusieurs reportages ont illustré ces manoeuvres frauduleuses concernant de nombreuses victimes.
5.3. Enfin certains clients non-professionnels imaginent pouvoir investir sur les marchés financiers, sans expérience ni connaissance et sans respecter aucune règle, comme ils joueraient à un jeu de hasard. Ils investissent des sommes importantes voire considérables et finissent par tout perdre.
Les courtiers régulés font tout le nécessaire pour vérifier la connaissance financière de leurs clients, établissent leur profil d’investisseur et leur profil de risque. Ce risque inhérent à l’investissement financier est rappelé sur les pages internet des courtiers, dans leurs correspondances, dans leurs formations. Malgré ces nombreux rappels, ces informations, certains clients non-professionnels « jouent » sur les marchés de façon déraisonnable. Dès lors le préjudice subi ne peut que leur incomber.
6. Conclusion
Dès lors que toutes les dispositions sont prises par le législateur;
– d’une part pour interdire les pratiques frauduleuses de certains prestataires de services d’investissement ,
– d’autre part pour favoriser l’information et la connaissance des clients non-professionnels investissant sur les marchés financiers ,
La rédaction de l’article 28 de la loi dite « Sapin 2 » ne me semble pas opportune en visant sans les distinguer tous prestataires de services d’investissement s’adressant aux clients non-professionnels et notamment les courtiers régulés par l’AMF précités.
Il existe des prestataires dont les pratiques frauduleuses relèvent du droit pénal international tandis que les courtiers régulés et agréés par l’AMF assurent pour leur part un service de grande qualité dans l’intérêt d’une bonne diversification de l’épargne financière. Des dispositions plus efficaces devraient probablement pouvoir être envisagées pour favoriser une meilleure coopération entre les régulateurs des différents pays concernés et la répression de ces pratiques.
Il existe également des clients non-professionnels informés des risques mais qui passent outre en utilisant un effet de levier disproportionné au regard de leurs situation financière. Dès lors que les prestataires les éduquent et les informent, est-ce au législateur d’intervenir pour limiter la liberté d’investir de tout épargnant raisonnable ou déraisonnable dans ses choix ? Pour ma part, je ne le pense pas.
Je tenais à vous faire connaître ces quelques réflexions personnelles en souhaitant qu’elles puissent contribuer, avec d’autres, à votre enquête publique, en vue d’une plus grande protection des épargnants et clients non-professionnels, mais aussi en vue de la liberté de disposer de son patrimoine.
La liberté actuelle d’investir sur les contrats FOREX et CFDs permet avec l’ensemble de l’offre d’épargne financière disponible une meilleure diversification patrimoniale, synonyme d’une plus grande sécurité pour l’investisseur non-professionnel.
En souhaitant qu’elle soit préservée,
Je vous prie de croire, Madame, à l’assurance de mes sentiments distingués.

Analyse et plan DAX pour la semaine du 26 au 30 septembre 2016

1°) Analyse

ANNUEL haussier avec gap baissier annuel comblé. R 10757/10547.5

TRIMESTRIEL haussier. Triangle de consolidation avec sortie par le haut à valider cette semaine. A moins qu’il ne s’agisse d’un range horizontal 9300/11000

MENSUEL haussier avec cassure du range 9700/10300 validée à la hausse par une toupie mais sous nouvelle résistance avec nouveau range 10050-10082/10798.50-10800

HEBDO range dans une tendance haussière. Le mouvement baissier initié le 5 septembre et confirmé la semaine du 12 septembre a été invalidé cette semaine par un avalement haussier mais sans parvenir toutefois à recasser les plus hauts du mois d’août. Le Dax est donc en range 10236/10798.50. Je n’accorde donc qu’une importance relative à l’avalement haussier de la semaine lié essentiellement à la réaction après 20h30 suivant le discours de Janet Yellen mercredi 21 septembre mais non confirmée vendredi 23 septembre. Mais ça reste un avalement haussier dans une tendance de fond haussière.

Sur le plan chartiste un double bottom pourrait être envisagé, avec deux creux les 8 février et 20 juin 2016 et la consolidation actuelle sous forme de drapeau serait un pullback sur une ligne de cou à déterminer entre 10250 et 10500…. Aucune certitude à ce stade…

JOURNALIER range. La hausse est bloquée par le chandelier rouge de la séance de vendredi 23 septembre. L’indice DAX dessine quant à lui un harami baissier à valider.

Le dax est potentiellement dans une consolidation en drapeau descendant, figure de continuation haussière. Sur le plan du chartisme ici encore tout est possible : un double bottom optimisé (non validé), une possible future épaule tête épaule inversée… Bref il ne faut pas se perdre dans les conjectures : c’est un range et seule l’évolution du marché permettra d’affirmer rétrospectivement ce que c’était 😀

Conclusion :

Deux scenarii à envisager :

  • Soit je retiens l’avalement haussier hebdo et je privilégie une poursuite de la hausse. Il y aurait un petit retour vers 10550/10480 avec une reprise haussière et une cassure des plus hauts à venir cette semaine au-dessus des 10800 ce qui validerait la hausse pour le mois d’octobre.
  • Soit je privilégie la figure de consolidation en drapeau avec un mouvement erratique possible mais en visant potentiellement un retour vers les plus bas vers 10250/10150 et une clôture possible en doji mensuel pour septembre.

2°) Tactique

Le trading de cette semaine sera orienté scalping d’une part en l’absence de directionnel clair et d’autre part au vu des publications économiques à venir au cours de cette dernière semaine du mois de septembre 2016. La journée de vendredi 30 septembre devrait être notamment volatile.

Tant que les 10698/10700 ne sont pas cassés à la hausse je vais penser short sous ces niveaux. Toutefois nous restons en tendance haussière donc il faudra être vigilant sur les supports intermédiaires du range tout en essayant de tenir les shorts pour viser le bas du drapeau.

Lundi 26 septembre après un éventuel rebond sur les 10600/10583, je shorterai tout retour sous 10650/10660 -voire même 10630- et serai attentif au flux à l’approche des 10550 support intermédiaire puis 10480.

3°) Niveaux d’intervention

  • Résistances 10657.5/10674 – 10757/10800 – 10828 – 10922.5 – 10958.5 – 11000
  • Supports 10547 – 10512 – 10480 – 10215 – 10148 – 10082.50

4°) Graphe DAX future en hebdomadaire

dax-hebdo-fb-twit-26-09-2016

Quelle tactique adopter en l’absence de volatilité ?

La journée du vendredi 23 septembre où le DAX a baissé était le miroir inversé de celle d’hier. A un détail près : la volatilité était considérablement moindre. Jeudi 22 septembre le DAX a varié de 216p entre le plus haut et le plus bas soit +2.06% tandis que vendredi 23 septembre le DAX a varié de -72.50p soit -0.68% entre le plus haut et le plus bas (à 19h31). Je n’ai pas réussi à adapter mon trading à ce flux. Le scalping était beaucoup plus difficile tandis qu’un bon intraday permettait de faire sa journée.

Entre 08h et 09h17 j’ai appliqué mon plan en achetant le bas de range. Les trades ont fonctionné. J’étais prêt à couper les achats en cas d’invalidation.

A 09h30 le DAX casse à la baisse les 10650 (future) niveau clé sous lequel j’envisageais un short correctif dans le plan publié la veille :

  • D’une part je coupe toutes mes positions acheteuses prises la veille puisque le mouvement haussier était invalidé. Je confirme ce que j’indiquais dans mon précédent post concernant la gestion : il fallait prendre les bénéfices sur la journée de jeudi sans attendre ou espérer une poursuite de la hausse, le DAX calant visiblement dans l’après-midi sous les 10700 points. Or pour envisager une poursuite de la tendance, la séance du jeudi aurait dû se caractériser par une hausse quasiment continue et le retracement était déjà un signal défavorable.
  • D’autre part je shorte à 09h30 / 09h31 à 10655/10651 (future). C’était conforme au plan. Mais j’ai coupé sur réintégration et acheté en pensant à un beakdown avorté. Avant de reshorter et couper à nouveau… etc… Le mouvement était pourtant assez classique : cassure suivie d’un pullback. Mais j’ai très mal interprété le flux et finalement j’aurais dû surtout travailler ce mouvement sur une autre unité de temps avec un stop intraday. Pourtant graphiquement les informations étaient nombreuses pour penser short !
  • L’autre erreur est le nombre de trades perdants dans un laps de temps court. En principe il faut s’arrêter, faire une pause, car il y a un nécessairement un problème.

J’ai correctement shorté à 12h27 puis 12h51 avec un stop intraday cette fois –ci et je conserve un latent sauf invalidation avant 22heures.

Ensuite et conformément au plan, j’ai cherché à acheter le DAX sur son niveau des 10615 (future) ce qui a donné lieu à plusieurs tentatives d’achats infrutueuses entre 14h et 16h. Encore une fois le flux imposait un timing beaucoup plus strict ou de prendre un stop intraday.

Le short gagnant de 15h57 n’a pas pris suffisamment mais a été correctement géré.

Les trois derniers trades sont mauvais à l’image de cette journée.

Conclusion : journée médiocre avec un concentré d’erreurs : 1) mauvaise gestion des positions prises la veille 2) stratégie non appliquée avec rigueur : sous 10650 mon plan était de shorter et non acheter. C’était on ne peut plus simple avec un objectif théorique clair… 3°) tactique inadaptée au flux 4°) overtrading malgré une succession de trades perdants.

Il reste une semaine pour corriger les erreurs de cette journée. Je publierai le plan DAX hebdo ce week-end avec un biais short lundi mais surtout un beau range en perspective… Toujours pas de directionnel !

future DAX 15m

15m-fb-twit

P&L

pl-fb-twit-23-09-2016

Identifier une journée à flux haussier

J’avais shorté le DAX overnight mais en l’absence de validation j’ai coupé à l’ouverture. Le short correspondait à mon plan short sous résistance mais était très risqué après le mouvement fortement haussier qui a suivi le discours de Janet Yellen hier soir.

A 08h20 le DAX était sous les 10512 (future) niveau que je souhaitais shorter. Le signal était faible. Ce trade pris à 10498.05 (cfd) devait être invalidé uniquement sur cassure des 10575 mais le flux haussier en a décidé autrement et je l’ai coupé à -34.40p à 08h57.

A 08h38 j’achète à 10514.95 sans tenir le trade.

A 09h16 j’achète à 10549.40. Le trade a bien pris mais le signal était moyen

A 10h10 sous 10575 niveau du plan je shorte à 10563.05 (cfd). Le trade prend mais sera finalement invalidé et coupé à 10582.95 au vu du flux.

Les 10575 étant cassés à la hausse les shorts étaient terminés pour moi.

Les trades suivants sont donc exclusivement des achats dans une journée à fort flux haussier non répertoriés dans le relevé ci-dessous car non clôturés… En effet dans l’ensemble et malgré quelques hésitations ma stratégie haussière a fonctionné. Mon timing a été correct. Mais ma gestion des prises de bénéfices n’a pas été correcte puisque je n’ai pas allégé sur les 10700 malgré des signaux visibles de pause dans la hausse. Tout dépendra donc de l’ouverture demain et je conserve overnight à mes risques et périls.

Cette journée haussière était relativement difficile à caractériser au départ car les chandeliers étaient hésitants avec la sensation d’une hausse qui pouvait s’invalider à tout moment. Mais la hausse était continue avec une cassure successive des résistances identifiées et une fois ces critères validés les shorts étaient à proscrire.

Pour vendredi 22 septembre 2016 le plan short semble invalidé pour la fin de la semaine avec de nouveaux plus hauts réalisés par rapport à la semaine précédente. Toutefois la zone actuelle 10650/10750 est une zone de lutte entre vendeurs et acheteurs donc  potentiellement piégeuse.

Le chandelier journalier et la clôture dans ce range sont a priori des signaux positifs en faveur d’une poursuite de la hausse à valider demain.

J’envisage plusieurs hypothèses :

  • Soit ouverture en haut du range et prise de bénéfices sous 10750 avant d’envisager de nouveaux achats notamment sur les 10650
  • Soit cassure à la hausse et achats scalps pour viser de nouveaux plus hauts.
  • Soit cassure à la baisse et achat des 10615 voire des 10590. Toutefois la sortie du range par le bas serait assez inquiétante pour la poursuite de la hausse… Donc tout dépendra du flux avec un possible short correctif sous 10650 selon l’heure à laquelle se produit cette sortie éventuelle.

pl-fb-twit-22-09-2016

Une journée DAX simple mais un plan short non appliqué

La discipline en trading, c’est clé.  La journée était facile à trader mais j’ai fait n’importe quoi. C’est l’inverse de la journée d’hier en somme. J’avais pourtant un plan publié très clair avec des obliques visibles sur le graphe délimitant parfaitement le cadre de travail.

  • Les 4 premiers trades n’ont pas été optimisés en particulier les achats.
  • A 09h17 j’achète le DAX à 10521.70. Nous sommes sur la résistance identifiée dans le plan hebdo qu’il faut shorter mais je veux jouer l’accélération à la hausse pour combler le gap. Ça ne fonctionne pas et je suis stoppé à -30p. Il fallait shorter. C’était pourtant simple puisque c’était le plan.

  • Entre 10h02 et 11h49 je me perds dans le range à l’achat comme à la vente. Ce n’était plus un niveau donc au milieu de nulle part et il fallait attendre un directionnel et ne rien faire sauf à être un bon scalper.

  • A 12h01 je prends deux achats à  la sortie de la consolidation à 10503.95 et 10504.45. Ils prennent +30 points. Malgré la mèche à 10527.50 je ne prends pas mes bénéfices, espérant un pull back pour casser les plus hauts… Je sors quasi flat sur ces deux trades à +3p….
  • Par la suite je ne tiens pas les shorts pris dans l’après-midi. Ceux de 14h38 et 14h39 sont -corrects. Ceux de 15h06 et 15h39 étaients à éviter avec un signal imposant d’attendre avant de shorter.

Pas d’autre commentaire. J’ai finalement acheté l’accélération haussière suivant le discours de Janet Yelen non visible sur le relevé ci-dessous.

Concernant le plan DAX pour jeudi 22 septembre il faudra considérer le discours de Mario Draghi à 15H. Les dernières séances et l’accélération suivant les taux de la FED inchangés et le discours sembleraint indiquer une reprise haussière en vue. Toutefois je reste fidèle -au sens où je l’appliquerai !- au plan hebdo publié : tant que les 10575 ne sont pas dépassés je serai très prudent sur les achats. Encore une fois tout dépendra du flux.

  • Je suis short sur les niveaux actuels tant que les 10575 ne sont pas cassés et validés.
  • Si les 10575 sont cassés il faudra viser les précédents plus hauts en scalping.

pl-fb-twit-21-09-2016

Parfait sur le DAX à l’achat mais plan short hebdo non appliqué

1°) Concernant le DAX

Le harami journalier a joué son rôle et l’ouverture à 8h00 était un indice du flux à venir (Merci Rodolphe 😉 – IVT)

J’ai correctement payé le DAX successivement à 08h04 à 10367.95, à 09h05 à 10398.15, à 09h27 le joli pullback à 10390.75, à 09h40 à 10409.75 juste avant l’accélération,  à 10h37 à nouveau un beau pull back à 10411.15 et enfin à 14h03 à 10450.40 ce dernier trade étant risqué et coupé rapidement.

Le gap baissier du vendredi 16 septembre était ainsi comblé.

Ensuite le DAX a amorcé une correction baissière assez légitime. J’avais allégé mes achats mais je n’ai pas shorté. J’ai uniquement cherché à acheter ce qui est une erreur stratégique car mon plan hebdo publié ce week-end était de shorter ce niveau des 10430/10460 !!! J’ai trop tendance à adopter un seul biais acheteur ou vendeur et dès lors je passe à côté d’une partie de la journée.

Cela dit l’achat de 15h50 à 10434.85 ou de 15h52 à 10439.85 étaient ok pour du scalping. Les achats suivants entre 16h38 et 17h38 étaient à contre tendance et caractérisés par de l’overtrading. Il est parfaitement possible de s’en sortir contre le flux en scalping mais d’une part c’est se battre contre les probabilités et d’autre part il faut être encore plus précis donc ça se travaille.

Enfin à partir de 17h38 je suis sur mon niveau d’achat des 10375.5 parfaitement identifié mais ici encore je fais de l’overtrading dans un marché sans flux où il fallait être patient où ne plus rien faire.

Concernant le plan pour mercredi 21 septembre il faut considérer d’abord les publications économiques majeures attendues : la BOJ dans la nuit avec une conférence de presse à 08h30, les stocks de pétrole US à 16h30 et bien sûr le communiqué FOMC à 20h00 et la décision de la FED sur les taux suivie à 20h30 d’une conférence de sa présidente Janet Yellen. La journée ne serait pas complète sans la décision de la banque de Nouvelle Zélande sur les taux à 23h00.

Autrement dit demain il ne faut pas trader sauf scalper averti ou en très petite position pour s’entraîner car tout peut arriver à tout moment.

Indépendament de ces évènements, le harami journalier a été validé à la hausse aujourd’hui et le 1er gap baissier comblé. La zone des 10375 est support et graphiquement je table sur un comblement du deuxième gap baissier du 13 septembre donc je vise les 10500/10550, 2ème zone de short du plan hebdo. Je n’exclue pas une mèche sur 10334/10341, zone d’achat. Par contre sous 10334.50 ça se compliquera avec un possible biais short à adopter.

1h-plan-dax-mercredi

2°) Concernant le FOREX

J’ai allégé en gains le short GOLD.

J’ai allégé en pertes CADJPY qui est pourtant sur support mais tout est rouge. Je conserve un solde acheteur. >A suivre avec la BoJ cette nuit et le pétrole à 16h00.

J’ai coupé AUNZD au moment où il partait nettement à la baisse tandis qu’il s’est vivement ressaisi par la suite à la hausse. Paire compliquée mais elle est sur support. Soit il faut encaisser régulièrement ses pertes jusqu’au jour où l’actif va partir, soit il faut prendre une très petite position avec un stop lointain et renforcer lorsque le trade partira.

Je conserve NZDCAD. Il a touché précisément un TP fixé mais je n’ai pas pris les bénéfices. Même s’il retrace, je le conserve pour … longtemps. >A suivre avec le pétrole puis la RBNZ.

3°) P&L

pl-fb-v2-20-09-2016